La biophilie : s’entourer du vivant pour mieux vivre

Le besoin d’entrer en contact avec la nature ne s’est jamais fait autant ressentir qu’aujourd’hui.

Avec la pandémie qui ne s’est fait point discrète durant la dernière année, nous avons tous dû s’isoler dans nos petits cocons du jour au lendemain et unir en un seul et même endroit toutes nos sphères de vie.

Le télétravail et l’école à la maison ont nécessité d’énormes charges de travail supplémentaires et du temps d’adaptation. Nous sommes donc parvenus à rester cloîtrés entre quatre murs loin de tous contacts avec la nature.

Cependant, notre vie d’hermite fait ressentir de plus en plus en nous un besoin vital, celui de se connecter avec la nature.

La biophilie

Formé à partir de la racine grecque « bio » (la vie) et du suffixe « philie » (qui aime), le terme biophilie désigne l’amour fondamental des humains pour le vivant. C’est le célèbre biologiste Edward O. Wilson qui a soulevé en 1984 la théorie de la biophilie qui veut que l’humain éprouve un besoin fondamental d’être en contact avec la nature1.

Vous savez? Ce besoin inné de se connecter au vivant. Celui qui vous fait sentir si bien, si apaisé et si ressourcé lorsque vous vous retrouvez parmi la nature. 

Visualisation

Pour vous aider à mieux comprendre, vous n’avez qu’à penser à une journée typique où vous travailliez ardemment depuis plusieurs heures.

Souvenez-vous de votre état d’âme avant d’avoir pris votre pause bien méritée. Aviez-vous la tête qui allait exploser, étiez-vous en manque d’imagination ou au contraire, étiez-vous au summum de votre productivité?

Maintenant, pensez à une pause que vous aviez prise pour être sur votre téléphone ou bien pour regarder la télévision.

Après votre pause, aviez-vous remarqué une différence quant à votre productivité, votre concentration, votre créativité ou bien votre bien-être?

Non? C’est normal.

Maintenant, pensez plutôt à une pause que vous aviez prise pour aller prendre l’air dehors.

Souvenez-vous du sentiment ressenti lorsque vous avez pris votre première bouffée d’air à l’extérieur, lorsque vous avez vu la verdure des arbres et lorsque vous avez entendu le chant des oiseaux ou bien l’eau ruisseler à proximité.

Pensez à ce que vous ressentiez à l’intérieur de vous? Était-ce un stress ou bien une sorte de zénitude?

Lors du retour de votre pause, aviez-vous senti que vous étiez différent d’il y a 30 minutes? Comme si tout d’un coup vous pouviez affronter n’importe quel projet?

Oui? C’est normal.

Pourquoi? On y arrive! 

En quoi la nature est-elle si bénéfique pour l’humain?

Louis Bherer, professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal et directeur adjoint scientifique de la prévention à l'Institut de cardiologie de Montréal, a été mandaté par la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) afin d’extraire les constats les plus importants à propos de la biophilie.

La science a pu prouver que le simple fait d’avoir un contact visuel avec les paysages verdoyants, les étendues d’eau et la lumière naturelle suffit pour être bénéfique tant sur le plan psychologique, physiologique que sur le plan cognitif.

Les « bienfaits cognitifs » et les « autres bienfaits » ont tellement d’impact sur l’humain qu’ils font présentement l’objet d’études plus poussées par des spécialistes à travers le monde.

Voici les différents constats réalisés en mars 2021 se retrouvant dans le rapport de recherche de Dr Bherer2 :

Bienfaits psychologiques 

  • Réduction du stress
  • Sensation réparatrice
  • Diminution de la dépression et d’émotions négatives
  • Amélioration de l’humeur
  • Augmentation de la vitalité, diminution de la fatigue

Bienfaits physiologiques

  • Réduction de la fréquence cardiaque
  • Diminution de la pression artérielle
  • Diminution de l’activité nerveuse sympathique
  • Augmentation de l’activité nerveuse parasympathique
  • Réduction des niveaux de cortisol

Bienfaits cognitifs

  • Amélioration de la productivité et des capacités d’apprentissage
  • Stimulation de la créativité et de l’inspiration
  • Restauration de l’attention et de la mémoire
  • Réduction de la fatigue mentale et de la confusion

Autres bienfaits

  • Amélioration du bien-être spirituel
  • Renforcement de la cohésion sociale et du soutien social
  • Sensibilisation et comportement positif en matière d’environnement et de durabilité

Comment optimiser ce précieux contact avec la nature?

Vous aimeriez profiter de tous les bienfaits que procure la nature à votre santé, mais vous ne savez pas comment?

Voici plusieurs manières simples et efficaces pour amener la nature à vous!

  • Optimiser l’exposition de la lumière naturelle, soit celle du soleil
  • Utiliser des matériaux avec des motifs d’aspects naturels (bois, bambou, liège)
  • Utiliser des matériaux avec des couleurs rappelant la nature (vert, bleu, jaune)
  • Mettre des plantes un peu partout à l’intérieur et à l’extérieur afin d’avoir un contact visuel permanent
  • Ouvrir les fenêtres pour sentir l’air frais et pour entendre les bruits naturels de l’extérieur tels que l’eau qui ruisselle, le vent, le chant des oiseaux, etc…
  • Ajouter des sources d’eau à proximité (aquarium, bassin, fontaine)

Une dernière façon et non la moindre serait de vous procurer le HerbiaEra CS1. Son couvercle de bois naturel garni de plantes vivantes et odorantes saura parfaire votre besoin de proximité avec la nature.

Connectez-vous avec la nature et prenez le temps d’écouter votre corps.

Il vous remerciera. 

1Wilson, Edward O. (1986).  Biophilia. Harvard University Press.

2Bherer, L. (2021). Les bienfaits de la nature sur la santé globale. Institut de cardiologie de Montréal. https://www.sepaq.com/resources/docs/org/autres/org_icm_rapport_nature_sante_globale.pdf